L’agriculture bio pour protéger l’eau

Pour bénéficier d’une eau de qualité au robinet, il est possible de traiter les pollutions avant sa consommation ; cette voie implique souvent des procédés couteux et complexes - notamment pour les pesticides. L’autre possibilité est d’agir en amont, en favorisant l’installation ou la conversion à l’AB sur les Aires d’Alimentation en eau potable. Lisez la suite pour en savoir plus et pour visionner notre vidéo sur la bio et l’eau.

Manger bio, c'est bon pour l'eau from Le réseau Bio de PACA on Vimeo.

En effet, plusieurs études montrent que l’agriculture biologique a un impact très positif sur la qualité de l’eau :

  • En ne se servant que de pesticides d’origine naturelle d’abord, qui se retrouvent très peu dans l’eau et sont inoffensifs pour la faune et la flore aquatique.
  • En utilisant uniquement des engrais organiques ensuite : l’azote est libéré de façon progressive sous forme de nitrates solubles, ce qui limite les risques de lessivage.

L’exemple de Munich

La ville de Munich nous a confirmé qu’en matière de qualité de l’eau, une politique préventive était moins coûteuse qu’une politique curative. Grâce à une politique basée sur une gestion forestière durable et une généralisation de l’agriculture biologique dans les zones de captages de l’eau, Munich et ses communes environnantes (plus de 1.3 million d’habitants) sont ainsi approvisionnées depuis 110 ans par une eau pure et non traitée.